“ÉROTISME ET DÉLICES DES CORPS”

Février 2007


L'érotisme s'oppose à la brutalité du désir, ou du moins il la déguise. De ce postulat, la galerie Castillon invite à un voyage autour du corps. Les approches sont sensibles, parfois mystérieuses, toujours troublantes.

La matière charnelle, c’est bien là l’inspiration première de Michel Carlin. La puissance de ses oeuvres malaxe et transcende le corps jusqu’à la limite de la figuration. Toute aussi forte, l’œuvre de Daniella Montecinos allie le croquis au collage avec une maîtrise totale. Elle marie avec virtuosité, grâce et technique pour le plus grand plaisir de notre œil.

La chair voluptueuse, les méandres des corps abandonnés ou offerts sont également évoqués
à travers les œuvres de Marie-Annick Beneton, Michelle Faure, Reysabelle, Nicole Brousse et Arlette Bernard.

L’ approche, plus troublante, de Sandrine Paillard traite de la violence et de la souffrance.
Les corps sont en transformation ou harnachés, cloués au piloris de nos fantasmes ou de
nos terreurs.

L’oeuvre de Roger Abate, quant à elle, aborde le rapport de force permanent entre la représentation complaisante d'une certaine beauté et la réalité crue.

montecinos nusRW